L'équipe

 

Le Manoir de CAHAN, c'est une équipe historiale et familiale.

Les femmes sont à la tête du Manoir de CAHAN depuis longtemps.

Nathalie SOULAS a donc perpétué la tradition à son tour depuis l'an de grâce 2006.

Cette année là, le Manoir de CAHAN a croisé sa vie et celle de son papa, Gérard SOULAS.

Tous les deux, amoureux des vieilles pierres et avec le courage nécessaire à les remonter, ils décident de rajeunir le vieux Manoir de CAHAN et de lui refaire une beauté de fond en comble.

Certes, Nathalie, Diplômée de l’École des Beaux Arts de Nantes a toujours aimé rêver, dessiner, peindre et aussi décorer, fabriquer, enjoliver, organiser, travailler la matière et la lumière pour elle et chez les autres.

En 2016, Nathalie s'est dit : « je vais le faire aussi pour moi, pour nous, pour faire quelque chose de beau ». 

Depuis qu'elle est enfant, Nathalie entretient une liaison intime avec la nature. En 2010 Nathalie a planté et cultivé plus de 5000 bulbes de safran sur les terres de Cahan.

Récolter l’or rouge pendant 6 ans a été un pur bonheur qui est à présent terminé.

Le Manoir de CAHAN ne cessait de faire de grands signes à Nathalie et de lui dire :

« Regarde comme je suis beau et comme la Nature qui m’entoure est magique…ton safran s’épuise en terre, mais moi je suis inoxydable. Donnes-moi la chance de revivre et je ferai le bonheur du plus grand nombre. Tu as oublié, mais c’est ce à quoi tu aspires fondamentalement depuis toujours. »

Aujourd’hui, le Manoir de Cahan a revêtu son habit de lumière. Il rassemble les gens qui s’aiment et échangent dans la joie, la bonne humeur et la décontraction. C'est un lieu thérapeutique aussi.

Et nous sommes très heureux de travailler tous en équipe pour rendre les gens heureux et c’est pour nous un des plus beaux métiers du monde.

 

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul... son papa, Gérard SOULAS, infatigable rénovateur d'autres propriétés, a vu la rivière couler et s'est dit : « C'est beau, on y va ».

« Je suis né en 1937 à MONCONTOUR en Poitou, je suis donc un bon vieux produit d’avant-guerre, un vieux solide comme disait mon copain Jean-Claude ; mais ne nous leurrons pas, nous sommes aussi très fragiles et tellement friables.

J’ai usé mes fonds de culottes sur les remparts de ce vieux donjon que possède MONCONTOUR. C’est sans doute pourquoi j’ai cet amour et ce respect des vieilles pierres.

Je suis tout de suite tombé amoureux de Cahan, de son manoir du XVème et de sa rivière qui passe à son pied.

Mais il est un peu tard pour moi, « les Saulines », « le Chalet », « la Gengaudière » et depuis 15 ans « Cahan », m’ont un peu épuisé.

Je passe donc le flambeau à ma fille, puisque nous avons acheté Cahan en commun.

Je suis heureux de ses initiatives et tellement fière d’elle.

Si vous passez un jour par CAHAN, demandez le jardinier du château, il a toujours un coup de rosé au frais ! » Gérard Soulas

Et il y est allé Gérard, lui qui, enfant du Poitou jouait au pied de la Tour de Moncontour, rêvait de vivre à nouveau auprès d'une tour. Avec Gérard, tout est devenu possible. Sa force, sa passion et son expérience sont des guides inestimables. Maçonnerie par ci, élévation de la chapelle Sainte Radegonde par là. Plantation d'arbres dans le parc, et encore bien plus de travaux dont il dit lui même qu'ils furent simplement.... « d'entretien » ! 

D'ailleurs, on pourrait croire que Gérard entretient le parc, les parcs, non pas avec des outils mais avec des pinceaux tellement, de l'avis de tous,  c'est « très bien entretenu »

Il passe la tondeuse ou la débroussailleuse comme Vincent van Gogh passait le pinceau.

Et, avec les artisans du coin pour aider à la rénovation des toitures, des murs, des pièces, et d'autres espaces, le lieu reprenait forme. C'est lui que vous voyez aujourd'hui.

Venu en renfort, l'artiste Baulois du bois, Frédéric BERBUDEAU, qui a plus d'un tour dans sa besace d'as des palaces, a rénové et construit charpentes, sols, planchers, écuries, cabane dans les arbres, grange et autres oeuvres qu'il signe de sa main magique.

 

      

Puis, arrivé à cheval, Stéphane BAUDOUIN a mis pied à terre, sa monture à l'anneau et rejoint l'équipe humaine pour participer aux nouvelles aventures du Manoir de CAHAN :

Organisation et animation de séminaire d'entreprises, séances d'équithérapie, formations à la communication et au management, stages d'expression, de confiance et d'estime de soi, ...

Stéphane Baudouin est un des pionniers historique en France de l'équicoaching pour améliorer la communication et la relation entre soi et les autres. Il a fondé la discipline dans les années 2000.

Ecuyer, chef d'entreprise et expert dans les relations humaines depuis 1988, il met ses larges et fines connaissances de l'humain, du cheval, de leurs interractions et des neurosciences au service de ceux qui ont besoin de rééquilibrer leur vie personnelle et professionnelle.

Une cavalerie bien éduquée, adaptée à toute personne et disponible pour les séances d'équicoaching, passe des jours heureux dans les vastes prairies du Domaine de Cahan.
 
 
SOEURETTES & CO

L'entreprise "Soeurettes & Co", décoratrices sur mesure, viennent de rejoindre l'équipe du Manoir de Cahan pour le plus grand bonheur des mariés.

site :  https://www.soeurettesandco.com

 

REMERCIEMENTS

 

MERCI à mon père, héros inspirant

MERCI à maman don de l'amour

Merci à feu Alain David, maire de Grand Fougeray pour son précieux soutien.

Merci à Erwan JAMET pour la maîtrise d’œuvre  « CARACTÈRE AGENCEMENT » et tout son cortège d’artisans, 

Merci à mon ami Frédéric Berbudeau « FRED B DESIGN » de l’or dans les mains, 

Merci à Julien ALLARD pour l’impulsion de départ 

Merci BRETAGNE ACTIVE, ENTREPRENDRE AU FEMININ

Merci INITIATIVE PAYS DE VILAINE, Michel ALIX et Jean Marc CHANDOUINEAU.

Merci au CRÉDIT MUTUEL DE BRETAGNE, FID'OUEST, la CCI de Rennes.

 

Merci à tous ceux qui continuent de contribuer au rayonnement du Manoir de CAHAN.